globe Menu Recherchez
Étude de cas

Un système automatisé de lubrification de coupe permet à un producteur de pièces en mousse d'économiser plus de 30 000 € par an


23

Oct. 19



Un fournisseur de pièces détachées découpe de la mousse à l'emporte-pièce pour créer des pièces destinées à l'industrie automobile. Pour éviter que les lames ne se coincent, ils pulvérisent un liquide de lubrification à base de savon sur le matériau.

Auparavant, ils utilisaient une électrovanne pour contrôler le processus en activant et désactivant la buse. Certains produits en mousse très épaisse ont également reçu une application manuelle du liquide de lubrification de découpe en plus de la pulvérisation. Malheureusement, le lubrifiant de découpe était appliqué de manière irrégulière ; les problèmes de collage étaient courants, les déchets de mousse étaient élevés et le temps de production en souffrait.

Une meilleure façon d'appliquer le lubrifiant de découpe

Cinq systèmes automatisés AutoJet® appliquent désormais le liquide de lubrification de découpe sur les pièces en mousse. Chaque système est équipé d'une buse de pulvérisation hydraulique AA250AUH à commande électrique, contrôlée par un panneau de commande de pulvérisation AutoJet E1850+. La commande de pulvérisation de précision (PSC) garantit que le volume approprié de lubrifiant est appliqué à la mousse, même lorsque les conditions de fonctionnement, telles que la vitesse de la ligne, changent. Le panneau de commande de pulvérisation de l'AutoJet E1850+ permet de commander la buse et de régler facilement le débit pour s'adapter à différentes formes et épaisseurs de mousse.

Résultat du nouveau processus de lubrification des matrices de découpe

Le système de pulvérisation automatisé AutoJet a permis d'améliorer considérablement le processus de lubrification. Le lubrifiant est désormais appliqué de manière cohérente et uniforme directement sur la mousse. L'application manuelle du lubrifiant a été éliminée et la consommation de lubrifiant a diminué de 50 %. En outre, le taux de déchets de mousse a diminué de 70 % et le temps de maintenance nécessaire pour nettoyer l'excès de lubrifiant a été éliminé, ce qui a réduit les coûts de main-d'œuvre et permis d'augmenter la production hebdomadaire. Le coût du système automatisé de lubrification par pulvérisation a été récupéré en moins de six mois et une économie de 30 000 € par an a été réalisée.